installation 20 pièces (résine) dimensions variables – 2008
 
< 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 |> |...
Sylvain Ciavaldini Splash
installation 20 pièces (résine) dimensions variables – 2008
Sylvain Ciavaldini

né en 1970
ENSAD Paris 1992
vit et travaille à Marseille
B.A.N.K galerie

Expositions (sélection) :
2008 : Open Water, Galerie Bernhard Biscoff et Partner, Berne / Twenty years ago, Galerie Porte-Avion, Marseille
2007 : Art Protect, Galerie Y. Lambert, Paris / La Métaphore enchantée, B.A.N.K galerie, Paris (exposition personnelle)
 
Une explication en vaut bien une autre

En sortant de l’atelier de Sylvain Ciavaldini, sur le mur une affiche publicitaire faisant l’apologie d’un pastis grand cru m’a donné l’explication du travail de l’artiste que je n’avais pas encore vraiment saisie : « L’art est dans la composition, la différence est là »

Quels sont les éléments qu’il utilise dans ses compositions : Un pseudo savoir scientifique qui ne se limite sans doute qu’à des hypothèses, même si elles sont posées comme des affirmations, la voie royale des grandes découvertes. Un travail indéniable soutenu par une impressionnante capacité de réalisation, du fait main. Si vous ne connaissez pas ses œuvres à cette étape de la description, vous pourriez supposer que l’on flirte avec l’ennui, mais tout cela bascule grâce à un humour à deux balles qui donne toute sa richesse au travail.

Et des échelles ? Échelle de Richter ? Échelle de valeur pour nous aider à grimper sur les sommets sur lesquels il culmine ? « hé hoooo » Cette position de l’artiste, solitaire, en équilibre précaire sur ses doutes ne peut que l’inciter à « s’expanser sans cesse » dans des installations d’une générosité condescendante (voire d’une condescendance généreuse, au choix).

Au résultat de belles images attirantes, pourquoi s’en priver, devant lesquelles on peut choisir de se sentir très intelligent, de se laisser séduire, de prendre l’air supérieur et quelle que soit l’attitude choisie, un oiseau chien de garde qui nous cloue le bec. Que le monde est compliqué, but what a wonderful world.

Alain Brunet