space space
spaceLogo
space
space space space space space space
space
space
space
English version
|
space
space
space
Au mois d’octobre 1992, sur l’impulsion de la Ville de Marseille, l’association Astérides investit le cinquième étage de la "Tour", au sein de la toute récente Friche Belle de Mai. L’association réunit alors quatre artistes qui construisent les premiers ateliers dans ce qui fut le réfectoire de l’usine Seita.

En réponse au besoin grandissant des jeunes artistes de disposer de lieux de recherche, Astérides propose la formule d’occupation temporaire de ses ateliers. Au mois de mars 1993, les artistes fondateurs accueillent les premiers résidents. Cette émulation de groupe permettra la configuration progressive de nouveaux espaces de vie et de travail ainsi que la structuration de l’entité Astérides.

Dans le même temps, l’association affirme sa volonté de multiplier les possibilités d’échange d’idées et de partage des réseaux. Dès le début, elle développe une mixité au sein des ateliers, favorisant des croisements entre des artistes venus de l’étranger, des jeunes artistes de Marseille ou d’ailleurs et des artistes confirmés. L’idée collectivement partagée par les membres d’ Astérides est celle d’un regroupement pour la constitution d’un espace fluctuant, à la fois lieu de diffusion et de travail. L’intention première est d’y développer des problématiques et des pratiques artistiques contemporaines.

A terme, l’objectif est d’en faire bénéficier largement la population des artistes de Marseille et d’ailleurs, jeunes artistes et artistes confirmés, dans l’idée que la variété des confrontations puisse nourrir le travail de ceux qui le désirent. En 1997, l’aménagement de la Galerie de la Friche, lieu d’exposition public, permet à l’association de donner à voir régulièrement une sélection du travail des artistes en résidence dans ses ateliers. A partir de 1998, Astérides débute une programmation d’expositions présentant de surcroît le travail d’artistes invités hors résidence.

A travers les réflexions et les intentions des artistes fondateurs de l’association, Astérides met ses compétences au service des artistes engagés dans l’art contemporain. Les actions d’Astérides se réalisent dans un espace relais dont la fonction est de procurer à l’artiste des outils qui pourront l’amener à connaître et intégrer les circuits professionnels de l’art contemporain afin d’en bénéficier tout au long de son parcours.

artistes fondateurs : Gilles Barbier, Sandrine Raquin, Jean-Christophe Nourisson, Claire Maugeais.

spacer

space