space space
spaceLogo
space
space space space space space space
space
space
space
English version
|
space
space
space
Dernière exposition | Voir la liste  
space
space
space
Art et Bande-Dessinée - 08 novembre / 30 Novembre 2000
Gilles Barbier • Glen Baxter • Frédéric Clavère • Francesco Finizio • Fred • Nicolas de Cercy • le Dernier Cri • Frigo • Art Keller • Pierre la Police • Stéphane Magnin • Francis Masse • Marc-Antoine Mathieu • Franco Matticchio • Philippe Mayaux • Ingrid Mourreau • Raymond Petibon • Jean-Jacques Rullier • Jacques Villegle • Fabio Viscogliosi • Julia Wachtel
Galerie de la Friche la Belle de Mai, Marseille
space
space space space
  space
Franco Matticchio, Sans sens, éditions du Seuil, 1998, p.9.

space
 
space
space
La bande-dessinée est parvenue en un siècle d’existence à basculer d’une "low culture" presque clandestine à une reconnaissance réelle. Cette émancipation s’est produite selon deux axes.
Le premier, largement accepté, provient de son utilisation, de son détournement par les artistes : que ce soit Kurt Schwitters et ses collages de personnages de "comics", le pop-art et l’utilisation massive qu’il en a fait ou Bertrand Lavier pour ne citer qu’eux, ou que ce soit aujourd’hui son omniprésence à l’intérieur des pratiques artistiques.
L’autre axe provient du travail des auteurs de bande dessinée eux-mêmes. Ils ont de leur côté, complexifié les méthodes de narration et la temporisation des scénarios. Ils se sont appropriés également le détournement, la citation, le jeu, tout en ne cessant de renouveler les expériences graphiques.
Les récupérations, les détournements des premiers, alliés à la vitalité des seconds rend aujourd’hui totalement invisible la frontière entre ce qui fut par pur a priori une "low" et une "high culture".
Pendant les années 60, le déplacement de l’image populaire de son ghetto vers la reconnaissance iconique relève d’une opération d’élévation culturelle. Aujourd’hui, les emprunts comme les échanges se font sur un même plan. Des artistes font de la bande dessinée ou utilisent, et cela est important, sa structure, sa sémantique, de même que beaucoup de travaux d’auteurs de bande dessinée bénéficient de la reconnaissance artistique.
Partant de ce constat, il nous a semblé opportun de rapprocher et de confronter dans un même lieu, la Galerie de la Friche, les deux pratiques.
Partant de ce constat, il nous a semblé opportun de rapprocher et de confronter dans un même lieu, les deux pratiques.
Notre intention est de révéler ces nombreux ponts qui les relient puis de dégager depuis ce mariage-là, quelques enjeux importants à la compréhension de la pensée contemporaine : la formalisation du temps, la fiction, l’espace narratif, la question du dialogue, la question de l’espace virtuel...
En tout état de cause il ne s’agit pas ici de donner à cette exposition un caractère muséal ou historique ; la modestie de notre structure associative ne nous a pas permis d’exposer tous les artistes que nous aurions voulu inclure dans ce thème.
space
 
 
 
 
spacer

space