space space
spaceLogo
space
space space space space space space
space
space
space
English version
|
space
space
space
Dernière exposition | Voir la liste  
space
space
space
Écho système
Exposition monographique de Gilles Barbier
Commissariat : Gaël Charbau
space
space space space
  space
Gilles Barbier, Checkers, 2015. Installation performative, 24 pions, damier virtuel au sol, 5,60 x 5,60 m ; la Boîte noire,2015. Installation, 4 tourniquets et 96 dessins noirs, 4m x 13m x 14m, système d’horlogerie, cimaises - © JC Lett Vue de l’exposition Écho Système de Gilles Barbier, Friche la Belle de Mai, Marseille, 2015 - © JC Lett Gilles Barbier, Centre neurochirurgical d’Oesterwind, département des ablations et critérium, 1996. Bois, papier de verre, mousse synthétique, carton, cire et gravillon, 216 x 127 x 172 cm, collection FRAC Languedoc-Roussillon - © JC Lett Vue de l’exposition Écho Système de Gilles Barbier, Friche la Belle de Mai, Marseille, 2015 - © JC Lett Vue de l’exposition Écho Système de Gilles Barbier, Friche la Belle de Mai, Marseille, 2015 - © JC Lett Gilles Barbier, Falling of the Dice Man (série 1 à 6), 2011. Chaque œuvre : diptyque, feutre posca®, crayon et collage sur calque polyester, chaque élément : 115 x 108 x 4 cm ; The Falling of the Dice Man (Nagol), 2011. Technique mixte, 224 x 100 x 51 cm ; The Falling of the Dice Man (Nagol 6), 2011. Technique mixte, 106 x 74 x 66 cm. Courtesy Galerie GP & N Vallois - © JC Lett Vue de l’exposition Écho Système de Gilles Barbier, Friche la Belle de Mai, Marseille, 2015 - © JC Lett

space
 
space
space

Du 29 août 2015 au 3 janvier 2016
Vernissage le vendredi 28 août à 18h

Entre sculptures, dessins, installations, l’œuvre de Gilles Barbier est protéiforme : pions – personnages en résine de petite taille réalisés à son image – illustrant la multiplicité de son être, séries "Habiter la peinture" ou "Habiter la viande" qui intègrent des architectures anachroniques tantôt dans des oeuvres picturales classiques, tantôt dans des chairs animales, "lapsus" où la pensée de l’artiste s’incarne dans des bulles à la manière d’une bande dessinée… ironique, fantasmatique, politique, faisant feu de tout bois pour mettre à nu le désir enfoui, le travail mené par Gilles Barbier est imprévisible et inclassable.
Conçue en 2 parties, l’une sur un plateau de la Tour et l’autre au Panorama, l’exposition Écho Système propose un itinéraire dans 25 ans de création.

Gilles Barbier est né en 1965 au Vanuatu (Pacifique Sud), il vit et travaille à Marseille (Friche la Belle de Mai). Gilles Barbier arrive en France à l’âge de vingt ans et met alors en place un travail qui exploite la performance et l’aléatoire, élimine hiérarchies et cloisonnements. Son œuvre, profuse et luxuriante, est bâtie sur un système où chaque pièce n’est que la version visible de toutes ses versions potentielles.
Son travail a fait l’objet de nombreuses expositions personnelles et a récemment été présenté à la Biennale de Taipeï, au Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris (le Festin II, 2014) et au Centre de la Vieille Charité à Marseille (d’un visage à l’autre, 2014).


4ème étage de la Tour et Panorama
Friche la Belle de Mai, Marseille
Ouverture du mardi au dimanche de 13h à 19h
Visites commentées gratuites et sans réservation les trois premiers samedis de chaque mois à 15h30 : rendez-vous à la billetterie de la Friche.

En coproduction avec la Friche la Belle de Mai, Mécènes du Sud, Galerie Georges-Philippe & Nathalie Vallois et avec le soutien de la Fondation d’entreprise Ricard.

Manifestation organisée dans le cadre de l’Année France-Corée 2015-2016.
Cette exposition sera présentée au National Museum of Modern and Contemporary Art de Séoul au printemps 2016.

space
 
 
 
 
spacer

space